[06 57] là on est forcément inquiet

PROCÉDURE

pendant 30 mn environ
noter les phrases diffusées sur les ondes (tv, radios)
sont retranchés certains mots (manque de rapidité ou choix instinctif)
reste un texte court – en titre l’horaire de fin de la prise de note, suivi des 5 premiers mots

cf VISÉE

 

 

là on est forcément inquiet, toujours cette attitude, on dirait vraiment qu’il titube, l’écart est redescendu, globalement il n’a pas besoin de hausser le ton pour creuser, la raison, c’est sa défaillance, pas un rythme élevé, si on peut accélérer le protocole, c’est aussi bien, la sélection est loin d’être faite, c’est la formation qui fait le tempo, ce qu’on a pu observer, c’est qu’on a voulu lui donner à boire et qu’il n’en voulait pas, je ne sais pas la température, si vous le levez les yeux vous pouvez voir des nuages qui passent à toute allure, une descente assez courte de montée finale, avec des hauts et des bas, de la réussite et des échecs, au final, terrible déception, c’est l’image d’une détresse, c’est une réalité, le ressort est cassé, on n’avance pas beaucoup, c’est la question qu’on se pose, ça va être difficile, visiblement en souffrance, c’est la loi, elle est cruelle, derrière ? l’intouchable, on reste sur le même schéma, il va tenter quelque chose à un moment donné, il s’échappe, il reprend du champ, il se dirige vers une victoire, la situation n’incite pas à passer à l’offensive, à ses côtés reposent ses espoirs, avant, il était espoir, il a vécu une très grosse défaillance, il est trop juste, il ne peut pas suivre, il était très actif et finalement c’est lui qui cède le premier, il hausse le rythme de façon sensible, son langage corporel nous explique qu’il manque d’autorité, la formation n’a pas gagné, il est en train de s’isoler, ça va trop vite, c’est encore plus inquiétant, il a décroché et puis il est revenu, d’autres qui avaient décroché sont revenus, il y a plusieurs échelons, il est en retard désormais, il est oppressé, ils sont perturbés, il a du mal à respirer, on est dans une problématique difficile à appréhender, c’est douloureux, la sanction est encore plus cruelle, c’est la raison pour laquelle on essaie d’avoir quelques informations, y avait-il des prémices ? il était très confiant, on n’avait pas le sentiment qu’il nous cachait quoi que ce soit, vous êtes tous comme nous, un petit peu perplexes, un petit peu sous le choc, le sommet est distant, au pied de la moitié finale, il ne s’est rien passé en termes d’offensive, il faut voir dans la descente, on n’aura pas de vallées, il s’est fait reprendre, on aurait pu voir dans cette ascension une sorte de tentative pour prendre la température, pour mettre un peu de stress à tout le monde, il faut voir comment les jambes répondent, il n’y a pas eu de course, il n’y a pas d’intensité, ce serait étonnant d’essayer un truc, une banderille, une escarmouche, il s’écarte, il n’a pas eu à répondre à la moindre attaque., il va maintenant plus vite tout seul, il est facile, il n’est pas avantagé, il a été distancé, il s’est intercalé, il ne pourra pas faire mieux, ce n’est clairement pas à son avantage, ses espoirs s’envolent dans une relative froideur, il a du jus, ils ont une belle réaction, ils ont tout bon, lui joue très bien son rôle, il est malade., nous n’avons pas de réactions, on aura l’occasion d’en reparler, beaucoup réagissent, comment répondre à de telles questions ? nous ne sommes pas dans sa situation, il se plaignait, est-ce qu’il y a un lien ? il y avait l’euphorie, il a dû passer mais on l’a loupé, enfin ça bouge un peu, il va mettre la pression, c’est pour calmer le jeu, c’est pour impressionner, il va remettre ça, il se faire reprendre, il y va, il est obligé de faire l’effort, il doit rester dans le sillage, on accuse le coup, il n’a plus les moyens de suivre, il s’est isolé sur la pente, il n’a pas été repris, on s’est un petit peu gênés, il a failli en faire les frais, ça, c’est l’avantage, c’est un être humain comme beaucoup d’autres, il subissait une pression folle, il faut qu’il se change et qu’il redescende en bas, c’est important, il a donné énormément, ça l’a achevé, tout le monde s’est mis à la limite, est-ce qu’il supporte moins bien la pression ? on n’a pas les réponses pour formuler un jugement, il n’a rien pu faire, d’autres réactions, on l’espère