__notes du 26 06 18

 

[citation (Kenneth Goldsmith, L’écriture sans écriture]« Parfois, par simple reproduction non-interventionniste de textes, nous parvenons à débrouiller ou éclaircir des problèmes politiques d’une façon plus efficace que par la critique conventionnelle. Si nous souhaitons critiquer le globalisme, par exemple, une réponse par l’écriture sans écriture consistera à dupliquer et recontextualiser la transcription d’un sommet du G8 refusant de ratifier le contrôle des menaces climatiques et cela en révélera bien plus que ne saurait le faire un éditorial de presse. Laisser le texte parler par lui-même : dans le cas du G8, ils se détruisent eux-mêmes en étalant leur propre stupidité. Et moi, j’appelle cela poésie. »