[13 07] ça réunit le pays et

PROCÉDURE

pendant 30 mn environ
noter les phrases diffusées sur les ondes (tv, radios)
sont retranchés certains mots (manque de rapidité ou choix instinctif)
reste un texte court – en titre l’horaire de fin de la prise de note, suivi des 5 premiers mots

cf VISÉE

 

 

ça réunit le pays et oui c’est aussi très très bon pour notre économie, un pays qui gagne bénéficie d’une mini embellie économique, un petit plus de croissance, zéro virgule sept pour cent, est-ce qu’il y a un réel effet ? le facteur bien-être, une croissance exceptionnelle de six pour cent dans cette période d’euphorie, on consomme plus de pizzas, on achète davantage de produits dérivés, notre croissance pourrait être boostée, c’est léger mais ça peut être important, un effet foot même s’il est de courte durée, tf1 avec des audiences stratosphériques, un spot de pub sera facturé dix mille euros la seconde, c’est surtout une opération d’image, bé oui, une opération euh d’image, mais pas forcément rentable, belle opération pour la française des jeux on a largement dépassé le total des montants, merci on se retrouve pour d’autres infos, en direct, destination Moscou, si c’est pas du travail ça, oh, on se fait plaisir, tout le monde se congratule en ce moment, ça va ? pas trop fatigué ? quand on gagne on oublie la fatigue, là je suis bien là, bonjour, tout va bien, tranquille serein, tout va bien, vous aussi ça va ? de toute façon vous êtes optimiste, on atteint le nirvana, on le pensait mais on l’avait pas dit, fidèle au poste, heureux, heureux tout simplement, surpris, oui, agréablement surpris, il faut garder un esprit de surprise, mais à l’arrivé qu’on soit le seul des favoris c’est déjà un événement, regardez, on va voir des images, le stade, des images du stade, c’est là que ça se passera dimanche, mais ce n’est pas terminé, on y croit tous autour de la table, on a ce souvenir amer, donc euh sur le papier, mais c’est quand même des adversaires importants, tout peut arriver, il aura à cœur de faire oublier ce parfum, vous restez avec nous parce qu’Emmanuel Macron sera de la partie dimanche, destination Moscou, merci de nous rejoindre à l’heure du déjeuner, on se régale depuis hier de ce bonheur partagé, le président qui sera bien sûr présent dimanche, c’est bon ça, ça pour l’Élysée et l’Élysée en profite évidement, c’était une promesse présidentielle, une promesse faite, une promesse honorée, un conseil des ministres très court parce que le président part à Bruxelles, mais le porte-parole est revenu sur ce qu’a dit le président, le président se réjouit, les gars j’ai perdu le retour là, nous n’y sommes pour rien mais réjouissons-nous et donc réjouissons-nous collectivement, je ne veux pas faire le lien entre la politique et le sport, c’est un grand classique, mais vous avez remarqué que nous ne sommes pas ce qui s’appelle classiques, c’est une bonne nouvelle, surtout ne pas faire de lien entre la politique et le sport, en compagnie de son épouse, et une réception des joueurs dès le lendemain, nous n’y sommes pour rien mais réjouissons-nous collectivement, les quatre jours qui viennent s’annoncent évidemment très longs, ça change la donne, ça transcende toute une société, on ne va pas imaginer le président faire la jongle avec les joueurs, ce sera bien, ça l’immunise en quelque sorte, une victoire qui a plusieurs aspects, ça remet de l’allant, on se posait la question, on faisait la comparaison, en réalité en France, du point de vue un peu sociologique, c’est un peu comme dans les familles, on se réunit aux moments forts, on y va, sans aller se crisper sur leurs positions, on a vu le tissu social très fort les gens qui se retrouvaient très facilement, on entend fracturé, la preuve que non, il faut des petits déclics de pas grand chose, c’est pour ça qu’il y autant d’engouement, entrez dans la danse, les sondages disaient pas ça, force et de dire, chez le boucher, dans la boulangerie, le même mec, ces gamins, y’a quinze jours, c’est une question de budget, ça passe à dix chouquettes, légitimes jusqu’à un certain point