[09 04] c’est marrant parce que

PROCÉDURE

pendant 30 mn environ
noter les phrases diffusées sur les ondes (tv, radios)
sont retranchés certains mots (manque de rapidité ou choix instinctif)
reste un texte court – en titre l’horaire de fin de la prise de note, suivi des 5 premiers mots

cf VISÉE

 

 

c’est marrant parce que ça parle d’espoir, moi j’espère que les gens vont pouvoir se l’approprier, que ce soit traité de manière ouverte, y’a une explosion tout de suite, on avait la chance d’avoir les dessins de robin et le fait de ne pas se montrer, de ne pas développer de culte de la personnalité, c’était important, un coup de foudre avec l’instrument, je tendais l’oreille mais pas plus que ça, elle m’a jamais quitté, ce que ça m’a donné envie de faire c’est de raconter des histoires, correct, j’ai avancé, correct, des études d’aménagement du territoire, on a tous dans nos bagages des petits poèmes, je me suis aperçu qu’il y avait des mélodies dans l’air, c’est quelque chose à laquelle je m’attendais pas du tout, mon métier c’est mélodiste, c’est un endroit que j’aime, j’ai jamais sorti un projet sans aller le défendre sur scène, un jour en faisant une création que je m’en suis aperçu, c’est une aire de de jeu que j’essaie d’appréhender et d’apprivoiser, vous avez beaucoup évolué, avant vous étiez un peu taiseux, j’essaie de me détendre, d’être décomplexé, j’essaie d’évoluer, elle a changé votre vie cette collaboration, c’est pas un sujet que j’évoque beaucoup, y’avait un avant un après, il m’a laissé des clés dans les poches mais je m’en suis aperçu qu’après, un grand vide après, mais je suis loin d’être le seul, le monde d’élodie en partenariat, ulysse tu n’as que ce mot là à la bouche, tu gères ton télépéage, eh bé oui, elle fait le café, vinci autoroute vous sert le café, bien arrivé, vous écoutez france info bonjour agathe le ministre auditionné dans une heure, c’est rare, à cause de cette même crise, le début d’une réaction, c’est peu dire que l’entourage n’a pas compris l’importance de l’enjeu, décryptage en direct, d’abord le temps de ce lundi, pour ne pas avoir à choisir entre l’humain et le digital