[15 00] très homogène, sans beaucoup ralentir

PROCÉDURE

pendant 30 mn environ
noter les phrases diffusées sur les ondes (tv, radios)
sont retranchés certains mots (manque de rapidité ou choix instinctif)
reste un texte court – en titre l’horaire de fin de la prise de note, suivi des 5 premiers mots

cf VISÉE

 

 

très homogène, sans beaucoup ralentir, ça ne va pas suffisamment loin, un polonais qui appuie sur le pied gauche, finalement invalidé, c’est la question, très loin du compte, ça c’est l’épaule douloureuse, il faut y aller, avec des orages mémorables aussi je me souviens à cette période, la chaleur c’est pour tout le monde, pour le deuxième essai et plus que trois, la mise à jour, loin s’en faut, grosse déception, là ça va être intéressant, il va être éliminé, non j’ai dit une bêtise, y’en a six qui font mieux, c’est fini, pour l’instant ça passe mais sur le fil, le regard sombre il va chercher les quatre-vingts mètres, y’a beaucoup de garçons à soixante-dix-huit, il doit si possible se qualifier et ça passe, il secoue la tête le moldave, désabusé, obligé de faire ça, il a compressé le ressort, il sera bien présent en finale, il a mis tout le monde d’accord, pas besoin de calculer, on aura bien nos trois allemands, la surprise est venue du finlandais, le pouce en l’air, ça change tout, ils sont plus très nombreux, oh magnifique, j’aime bien ce qu’il fait parce qu’il reste vraiment dans le temps de la perche, eh bien il se découvre, on en termine avec cette qualification, il a le temps de faire des selfies avec le public, c’est maman et sa fille hein, c’est la star du japon, ohlala petite faute avec un javelot un peu cambré, la pointe arrive même à effleurer, ça ne passera pas, les lettons sont maudits, ils sont trois, non il sait que c’en est fini pour lui, c’en est fini pour l’islandais, sur le papier il a le record, beaucoup d’énergie, beaucoup de distance, il passe à côté le biélorusse, il est passé à travers aujourd’hui