[18 04] le climat reste très orageux

PROCÉDURE

pendant 30 mn environ
noter les phrases diffusées sur les ondes (tv, radios)
sont retranchés certains mots (manque de rapidité ou choix instinctif)
reste un texte court – en titre l’horaire de fin de la prise de note, suivi des 5 premiers mots

cf VISÉE

 

 

le climat reste très orageux, ça ne l’a pas empêché d’aller prendre un bain de foule, a-t-il des raisons d’être inquiet ? j’attends comme toujours évidemment vos questions et on va en parler ensemble, auteur du nouveau clivage, chef du service politique, et l’historien spécialiste de la vie politique française, j’étais frappé d’entendre dans les échanges avec les vacanciers la question d’un père de famille, ça m’a frappé de la part d’un président, on doit le croire, on a du mal à croire, sur le font constamment, en première ligne, super-actif, on imagine qu’il passe aussi beaucoup de temps à travailler, décrocher c’est pas un mot qui fait partie de son vocabulaire, est-ce que brigitte macron est vigilante, on la voit en retrait, elle a sa place auprès de lui dans cette période ou rien ne s’arrête, c’est pas monsieur tout le monde, c’est intéressant la phrase que vous avez relevée, c’est une séquence politique très importante, il sortait d’une séquence politique compliquée, même son image, il n’a pas d’image personnelle, son image politique est atteinte, on comprend bien qu’il veut faire absolument comme tout le monde, c’est un subtil dosage, je vais serrer des mains, et puis, et ils le savent les français, ils leur demandent de prendre leurs responsabilités, souvenez-vous ces premières vacances ont accéléré sa dégringolade, un mode de veille active, être prêt à réagir au moindre problème, sa phrase correspond aussi à sa volonté de montrer que l’affaire ces dernières semaines pour ne pas la citer était bien une tempête dans un verre d’eau, ça ne l’empêche pas s’apparaître, je suis serein, je suis votre chef, je vais encaisser des coups, il faut montrer que la route qu’il a tracée il la suit, oui mais le bain de foule c’est un des emblèmes de la république, c’est de gaulle qui l’a crée, en réalité c’est pétain, ça remonte à la monarchie, on aime bien toucher son monarque, toucher des écrouelles, y’a ce contact très important et en même temps et on voit bien la dualité, je pense qu’il aime véritablement ce contact et un surcroît de présidentialité, on refait un lieu politique, on décide que ça sera a nouveau un lieu politique, mais y’a vraiment là les deux aspects de la présidence, et ce matin aussi il a échangé avec quelques ministres, quelques proches, on peut imaginer qu’il les reçoit de manière discrète, tout est privé, on nous en informe deux jours après, trois jours après, tout est privé et tout est très politique, le changement de pied par rapport aux médias, avec un dispositif de sécurité très hermétique, y’avait un photographe recadré, on voit que le dispositif a un peu changé, il faut montrer la proximité et en même temps qu’il est au travail