[15 24] malgré le stylo, la machine

PROCÉDURE

pendant 30 mn environ
noter les phrases diffusées sur les ondes (tv, radios)
sont retranchés certains mots (manque de rapidité ou choix instinctif)
reste un texte court – en titre l’horaire de fin de la prise de note, suivi des 5 premiers mots

cf VISÉE

 

 

malgré le stylo, la machine à écrire, l’ordinateur et l’imprimante, la calligraphie n’a pas disparue, la place de cet art dans les autres, les portraits, les paysages, les fleurs et les oiseaux sont des thèmes traditionnels, nous ne disons pas que nous regardons une peinture, nous disons que nous lisons une peinture, une écriture géométrique, un calcul mathématique, ça permet plus de fluidité par rapport à la plume plus raide, plus graphique, j’appuie plus sur le signe, sur le symbole, sur la trace, l’idée c’est de lire une pièce comme on lit dans un livre, c’est la symbolique du cœur, l’artiste habite paris, je peins des structures de couleur, je veux combiner le classique et le moderne, mélanger l’est et l’ouest, c’est intéressant, ça explique l’hyper-graphie qui est impossible à représenter, à chaque fois ce sont des inventaires, il reprend et superpose des caractères, ici les câbles électriques font la liaison entre les traits, la calligraphie libérée poursuit sa vie dans d’autres champs, nous sommes dans le nord, j’ai appris à me repérer dans la jungle, faut connaître tout ça marcel, dans un monde où on n’a jamais eu autant de choix et d’opportunités, il faut être malin, il faut se réapproprier l’espace pour que le spectateur s’arrête, y’a des personnes qui s’arrêtent ou qui discutent entre elles, prendre le temps de lever la tête, c’est ce qu’il y a de plus chiant en fait, j’aimerais vraiment revenir vivre ici, c’est une ville qui a pas mal de contrastes, c’est les épices et c’est le soleil, ça va avec la mentalité des gens, c’est une effervescence, j’ai toujours passé mon temps à découper des trucs, j’ai toujours voulu faire quelque chose de mes mains, quelque chose de mes tripes