[18 16] eh ça fait plus – merci

 

 

eh ça fait plus – merci – voilà – qu’est-ce que ça vous inspire – ça vous choque – quelle petitesse cette négociation – il met en scène – la plupart des réponses sont préparées à l’avance – nous on est là à essayer d’aspirer un peu de cette gloire dont il veut se parer – attendez je vais vous les rendre ces cent euros – il n’est pas là pour donner des pré-bandes à droite à gauche – c’est une question de comportement – il n’est pas du tout à la hauteur – on le voit là comme un marchand de tapis c’est pas sérieux – cet homme devrait faire un grand discours pour expliquer pourquoi mais s’ils en sont au niveau de négocier on a l’impression qu’il ne sait pas où il veut nous amener – on dirait un guignol au sens théâtral du terme – il n’y a pas cette posture – chez lui elle est adoptée – est-ce qu’il faut qu’il prenne la parole – est-ce qu’il faut qu’il fasse un effort d’explications – si on peut lui donner un conseil c’est d’écouter davantage – écouter écouter tous ceux qui peuvent lui rapporter tout ce qu’on peut entendre – les salariés vivent des difficultés il faut l’entendre – davantage dans l’écoute et ensuite et ensuite il faut d’abord qu’il écoute – c’est aussi à un moment à un problème d’écoute – ça ne se serait pas produit s’il n’y avait pas eu un problème d’écoute – on n’a jamais raison tout seul – y’a pas besoin d’explications – ils voient parfaitement clair – il a toujours pas expliqué comme il allait compenser la hausse spectaculaire – ils ont compris qu’il veut aller toujours plus loin – il est le seul à vouloir encore défendre le modèle – moi ça me dérange pas mais enfin il a pas quelqu’un à trouver là tout de suite – y’a des quartiers entiers – y’a des policiers qui font très bien leur travail – il explique qu’il y a des zones entières en france où c’est très grave – l’urgence absolue – ça fait des jours et des jours et il se promène – y’a une urgence absolue à régler ce problème-là – on entend l’opposition – vous êtes militant – est-ce qu’il y a un boulevard au regard de ce vide – je suis pas d’accord – il ne donnait pas d’orientation réelle – ça change pas grand-chose – ça montre un effritement – la question est comment on se positionne par rapport à ça – il a pas de base sur laquelle s’appuyer – ça va vous sembler arrogant – on peut trouver plus adapté – il était un faire-valoir – y’a des trous – il n’arrive pas à trouver un allant – la france va commencer à s’effondrer – je vous voyais réagir – on a d’un côté les gens qui jouent sur la peur et ils en font un commerce – c’est un tabou – simplement je ne peux pas vous laisser dire – ce n’est pas vrai – vous le savez très bien – vous savez quel est le pays européen – donc non monsieur – trois millions monsieur – non la plupart sont restés – il n’y a pas vacances du pouvoir – non il est assuré et dans le respect des institutions respectons les institutions dans ces prochains jours – ils font un travail exceptionnel – nous avons chaque jour des mesures qui sont prises bien sûr elle ne sont pas suffisantes – il n’y aucune raison de se mettre la tête dans le sac – faisons confiance et n’exploitons pas – il revient simplement pour être candidat – ayez au moins l’amabilité de me laisser parler – nous avons un gouvernement qui fait son travail – les résultats aujourd’hui sont positifs ils sont insuffisants mais œuvrons ensemble – restons ensemble
(tv, bfm)
~>toutes les sources
~>procédure
~>visée