écoute

[14 28] déjà le paysage change sous les

 

 

déjà le paysage change sous les silhouettes frénétiques des falaises embrumées – le temps ne semble pas avoir de prise – la lente procession des hommes s’arrête vaincue par le froid et la fatigue – si l’air se fait plus léger les jambes elles sont de plus en plus lourdes – c’était un long trajet je suis vraiment crevé – alors je me suis mis dans la tente j’ai enfilé mon blouson et je me suis mis dans ce sac de couchage – je me sens un petit peu mieux – les bras sont un peu endoloris – mais nous sommes ici et il y a un coucher de soleil merveilleux – ici dans ma tente j’ai assez froid et ce serait bien d’avoir un peu plus chaud – je pourrais me mettre dans mon sac de couchage mais d’un autre coté ça m’empêcherait de sortir les bras pour manger quelque chose – d’un autre côté ça n’a pas l’air appétissant – en fin de journée notre seul souci c’est la sécurité – il neige là-haut – l’an passé j’ai grimpé avec quatre clients – simplement ce que je veux dire c’est qu’on ne connaît pas les conditions météo là-haut mais on sait qu’elles sont pires – j’ai discuté avec des gens qui on escaladé en janvier dernier mais eux il m’ont dit que je m’en sortirais bien – au petit matin les brumes sont venue hanter le camp endormi – des totems énigmatiques – en altitude deux guides partent en reconnaissance – notre principal souci c’est de faire monter vingt-cinq porteurs avec tous ces gens – jusqu’où tu dois grimper ? – il faudrait marcher trois quatre heures – c’est comme une oasis lovée dans un paysage minéral – chaque feuille capte le moindre rayon de soleil – c’est le résultat d’une longue évolution
(tv, mblive)
~>toutes les sources
~>procédure
~>visée